Quel pourcentage de mon avoir net devrait représenter ma maison?

La première fois que je suis rentrée dans cette maison, j’ai vue son potentiel.

J’étais enceinte de Un et, avec mon Amoureux, nous recherchions un condo car le petit 3 et demie que nous louions au centre-ville serait trop étroit pour accueillir bébé. Nous étions jeunes, sans épargne et avec une mise de fond prêtée par les parents de mon Amoureux. Nous nous considérions quand même chanceux car nous avions, malgré tout, deux salaires tout à fait décents.

Nous ne cherchions rien de très extravagant, un 4 et demie au premier étage pour ne pas avoir à monter et descendre trop d’étage avec un bébé et une poussette. Nous avions visité une multitude de condos mais nous ne trouvons rien qui nous satisfaisait vraiment. Alors que nous avions fait le tour de l’offre sur le marché, notre courtier nous as proposé cette petite maison individuelle, collée des deux côtés mais rénovée. Elle avait une superficie égale à celle d’un 4 et demi, deux chambres, une cour arrière et était à 10 mn de marche de deux stations de métro. Nous ne l’avions pas sélectionnée car nous n’étions pas intéressés par l’entretien que demandait une maison, mais Un allait arriver bientôt et nous avons donc décidé de visiter.

La maison était sur le marché depuis un certain temps et ne trouvait pas preneur. Nous avons compris pourquoi. D’abord, c’était minuscule! La maison faisait environ 900 pieds carrés, mais sur deux étages! La surface au sol était donc d’environ 450 pieds carrés seulement! Bien que rénovée et propre, la maison avait presque un siècle, pas de sous-sol mais un vide sanitaire seulement. Les fondations étaient en moellons et les solives soutenant les planchers avait ployé au fils du temps. Nous pouvions presque glisser d’un bord à l’autre de la maison sans bouger d’un pouce. En vérité le propriétaire avait acquis la maison pour une bouchée de pain et en avait fait un flip. Le remise à niveau des planchers ne représentait probablement pas un investissement rentable.

Finalement, nous sommes sortie pour voir la cour… C’est surement là que j’ai eu le coup de coeur. La cour était grande, elle faisait au moins deux fois la superficie de la maison! Les deux maisons adjacentes à la notre comptaient 3 étages ce qui nous garantissait un droit acquis pour rajouter un étage! Cette maison était un trésor pour des rénovateurs!!!

Mon Amoureux n’était pas convaincu mais devant mon enthousiasme, il n’a pas voulu me contrarier et nous avons fait une offre. Il faut dire que nous ne sommes pas des personnes manuelles du tout, autant lui que moi. Poser un cadre ou changer une ampoule (sauf si c’est l’unique ampoule pour éclairer les toilettes) peut nous prendre 3 mois…

La première semaine suivant notre amménagement, les toilettes ont bouchés. Nous avons découvert que notre tuyaux d’évacuation des eaux usées était en terre cuite et envahit par les racines. Nous avons du faire des travaux d’excavation d’urgence pour tout remplacer. Pas facile pour une femme enceinte de se retenir!

Le premier hiver, les tuyaux ont gelés coupant l’arrivée de l’eau chaude dans la salle de bain principale à l’étage. Étrangement, l’eau chaude restaient accessible dans les toilettes du rez de chaussé. Nous avons passé un hiver à monter des seaux d’eau chaude à l’étage pour nous laver en attendant que la température remonte au dessus de -10 degrés celcius pour faire dégeler les tuyaux.

La deuxième année, nous avons réussi à localiser l’endroit ou les tuyaux gelaient. Mon Amoureux a ouvert le mur et lorsque nous voulions prendre une douche, nous chauffions les tuyaux au sèche cheveux!!!! Mon Amoureux n’a jamais été si peu amoureux. Je peux vous dire qu’à ce moment làa, il doutait très fortement d’avoir fait une bonne affaire!!

La troisième année, je suis tombée enceinte de Deux et les deux petites chambres de la maison ne suffisaient plus. Nous avions le choix de vendre ou rénover. Nous avons d’abord essayer de vendre avons eu peu d’offre intéressante. Alors nous avons fait le grand saut et nous sommes lancé dans de grand travaux. Tout est tombé sauf les fondations et la façade. Nous avons extensionné par l’arrière, rajouté un étage et creusé un sous-sol partiel. La superficie de la maison a presque triplé. Le quartier est tout d’un coup devenu tendance et il y a eu le boom immobilier. Si nous vendions aujourd’hui, nous ferions une plus value de 100%!

Aujourd’hui, Mon Amoureux admet qu’acheter cette maison est probablement le meilleur investissement que nous ayons fait 🙂

Mais voilà, notre maison représente presque 60% de notre avoir net. Ce qui veut dire que plus de la moitié de notre argent est immobilisé et qu’il prendrait des semaines, voir des mois à libérer en cas de besoin. C’est une épargne plus difficile à désimmobiliser que des fonds dans un REER! Parfois, ça me rend un peu anxieuse. Je pense à vendre pour acheter un bien avec une plus petite hypothèque et libérer ainsi ces fonds pour les investir dans un véhicule plus flexible.

Quand pensez-vous?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :